Quelles sont les formalités pour disperser des cendres en mer ?

0
218

Par son aspect symbolique et assez poétique, ou tout simplement par passion pour la nature et l’océan, beaucoup de personnes souhaitent la dispersion de leurs cendres en mer. Cette pratique est autorisée, mais très encadrée par la loi. D’ailleurs, la conservation des cendres d’une personne décédée reste strictement interdite depuis 2008. La famille du défunt dispose de trois possibilités pour les cendres : la conservation des cendres dans un columbarium, l’inhumation de l’urne et la dispersion des cendres.

Les services des pompes funèbres pour la dispersion des cendres

La conservation ou la dispersion des cendres est accordée uniquement dans des lieux cités par la réglementation : le jardin du souvenir, en pleine nature ou en mer. La pratique n’est pas autorisée en milieu aquatique : fleuve, rivière, cours d’eau. À noter que les pompes funèbres peuvent organiser la dispersion des cendres en mer. Des sites tels que https://pfdelalumiere.fr peuvent vous accompagner pour la réalisation de diverses démarches administratives, l’organisation des obsèques ou encore dans le cadre d’un rapatriement du corps du défunt.

La réglementation maritime en vigueur régit les modes de dispersion des cendres en mer à travers la loi du 02/01/1986 et de l’article L.2213-23 du Code Général des Collectivités Territoriales :

  • la dispersion des cendres en mer se fait à plus de 300 mètres des côtes,
  • elle ne peut pas être pratiquée en milieu aquatique, sur les ports, les lieux publics et les endroits balisés,
  • la zone choisie ne doit pas être ouverte à la pêche.

dispersion cendres mer

Comment procéder pour la dispersion des cendres en mer ?

Avant le rituel, il est nécessaire de faire une déclaration à la mairie de la commune où est né le défunt et à la commune du port d’attache du bateau qui réalisera la dispersion des cendres en mer.

Un grand nombre d’alternatives s’offrent aux proches pour réaliser le souhait d’un défunt de disperser ses centres en mer.

La dispersion sur la surface de la mer

C’est une méthode simple, mais il faut embarquer un bateau puisque le rituel ne peut être accompli à moins de 300 mètres des rives. Elle ne serait donc pas possible à la nage. Arrivé au bon endroit, vous n’avez qu’à ouvrir l’urne et à disperser les cendres à la surface de l’eau.

La dispersion d’une urne biodégradable

Cette méthode consiste à déposer l’urne funéraire biodégradable sur la surface de la mer. Elle s’immerge peu à peu pour atterrir dans les fonds marins. Les autorités exigent que cette pratique se fasse à au moins 6 kilomètres des côtes. Cette réglementation permet d’éviter le refoulement de l’urne vers les côtes avant qu’elle ne soit complètement dissolue.

L’immersion en plongée

L’immersion d’une urne en plongée nécessite l’intervention d’un plongeur. Il dépose l’urne à une quinzaine de mètres de la surface d’une grotte sous-marine ou d’une cavité. Il faut choisir l’endroit bien avant l’immersion. La famille peut demander la remise d’une photo du lieu où l’urne est déposée, outre une position GPS en vue d’un futur recueillement.

La dispersion prise en charge par une société

Certaines entreprises se spécialisent dans les rituels funéraires, comme la dispersion des cendres. Si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer, faites alors appel à un professionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here